Aurevoir

   Cette fois-ci, je préviens.
   On m'a reproché sur les blogs d'avant de "disparaitre" sans avertissement.
   J'aurais évolué...
   Je suis fatigué. Je ne trouve pas ma voie, pas d'exutoire.
   Les commentaires m'ont aidés, mais je reste insatisfait.
   Je me perds dans mes pensées.
   Je ne sais de quoi discuter.
   Et le temps passe, sans que j'avance.
   Un collègue me disait "Quand on avance pas, on recule."
  
   Je vous souhaite à toutes et à tous de trouver une satisfaction dans votre vie.

   Au plaisir de vous lire de temps à autre : je viendrais vous lire sur vos blogs respectifs.

   Aurevoir, donc...